Publié le 26 mai 2021

Le platine et le palladium ont dépassé les attentes des experts

Le palladium a signé un nouveau record en mai, tandis que le platine bénéficie du thème du développement vert.

Graphique mai 2021 platine

Tous deux ont explosé les pronostics. Tant le platine que le palladium affichent des performances impressionnantes depuis le début de l’année, forçant les experts à revoir leur copie. Mardi 4 mai, le palladium, présent dans les pots catalytiques des véhicules à moteur essence, a touché un nouveau plus haut historique à 3.018,82 $ l’once, pulvérisant tous ses précédents records. A la mi-mai, les cours sont revenus autour de 2.866 $, soit une belle performance de +18% depuis le 1er janvier. L’or, métal précieux par excellence, en perd de son éclat, lui dont l’once se traite à 1.875 $. Le platine n’est pas en reste : le cours du métal, que l’on retrouve dans les pots catalytiques des véhicules diesel, se négocie actuellement autour de 1.340 $ l’once, soit une progression de 25% en quasiment cinq mois. 

Si le platine, longtemps délaissé, est revenu en grâce aux yeux des investisseurs, c’est en raison de la reprise économique d’une part, des avantages potentiels des politiques axées sur l'environnement d’autre part. Selon les experts, la charge en platine des véhicules à pile à combustible est 4 fois plus élevée que celle d’une voiture diesel et celle des camions à pile à combustible plus de 10 fois supérieure. Autre tendance qui plaide en faveur du platine : la forte croissance attendue du diesel pour les poids lourds au cours des prochaines années, sous le double effet de la hausse des ventes de camions et du renforcement des réglementations sur les émissions polluantes. La Chine, en particulier, est en train de rattraper son retard en la matière. 

Redémarrage

En termes d’offre, le marché du platine restera légèrement déficitaire en 2021 avant de redevenir excédentaire en 2022. Le marché du palladium, lui aussi, connaîtra un déficit, peut-être plus important que celui prévu en début d’année. A noter que le géant russe Nornickel a annoncé un retour à la normale de l’activité dans la mine sibérienne d’Oktyabrsky, qui a été mise à l’arrêt en février en raison des inondations. Le site de Taimyrsky est en bonne voie pour redémarrer en juin 

Si tout semble aller pour le mieux pour le platine et le palladium, les experts attirent l’attention sur un élément : la pénurie de semi-conducteurs qui freine la production automobile. Cela pourrait avoir des répercussions sur les cours des métaux

Vous souhaitez obtenir des informations sur les cours des métaux ou les pots catalytiques ? Les conseilleurs d’Autocycling se tiennent à votre disposition pour répondre à vos questions. 

Sujet(s) : Analyse des Cours

Suivez-nous

Les actualités et bons plans d'Autocycling sont diffusés sur nos réseaux sociaux. Pour ne rien rater pensez à vous abonner !

Abonnez-vous

Recevez toutes nos offres en exclusivité par email !

Besoin d'aide